Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
le tanu-noirpalu de raymond

histoire de la commune de Le Tanu et Noirpalu, département de la Manche

Deux victimes civiles en 1944, 25 hommes mobilisés en septembre 1939 dont 15 prisonniers de guerre

plaque sur le monument aux morts

plaque sur le monument aux morts

La commune de Le Tanu , qui comptait à cette époque 322 habitants,

avait vu 25 de ses fils quitter leur foyer pour rejoindre l'ordre de mobilisation générale en septembre 1939,

quelques uns furent libérés en 1940, mais 15 d'entre eux restèrent prisonniers en Allemagne jusqu'en 1945

et pour certains il aura fallu attendre, même bien après la capitulation de l'Allemagne, ce retour tant espéré. 

documents de mise en congé de la captivité allemandedocuments de mise en congé de la captivité allemande

documents de mise en congé de la captivité allemande

Par chance, malgré leur malheur, tous sont revenus.

Au cours des années 1942 et 1943, 3 autres jeunes de la commune devaient être appelé pour le travail obligatoire, ce « fameux » STO pour être affectés à la construction du mur de l'Atlantique,

Mais si la commune n'a pas eu de morts à déplorer parmi les militaires ou les requis,

elle a perdu deux habitants, victimes civiles frappées en pleine jeunesse :

  • Emilienne Anquetil épouse Lebargy née le 20 avril 1922 sur la commune, tuée à Avranches  au cours du bombardement du 7 juin 1944, elle avait 22 ans.
  • Raymond Vivier, né à Sainte Pience le 10 avril 1920, tué sur la commune de La Mouche par une grenade le 28 juillet 1944, il avait 24 ans.          Raymond Martin
anniversaire en 1994 devant les tombes des victimes civiles

anniversaire en 1994 devant les tombes des victimes civiles

Deux victimes civiles en 1944, 25 hommes mobilisés en septembre 1939 dont 15 prisonniers de guerre

voir aussi article sur le monument aux morts :  des bombes américaines ont remplacé les obus allemands

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article