Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
le tanu-noirpalu de raymond

histoire de la commune de Le Tanu et Noirpalu, département de la Manche

un passage à gué sur l' Airou au moulin des Planches vers 1824

le moulin des planches sur la commune de Champrepus vers 1920,     Mr Lefèvre, meunier

le moulin des planches sur la commune de Champrepus vers 1920, Mr Lefèvre, meunier

lors du déplacement du géomètre en chef du département pour délimiter la commune en 1824, sur le croquis,
il est fait mention de "gué des Planches
et aussi écrit "au gué dit l'eau des Planches" dans le procès verbal,
Extrait du croquis et relevé sur place établi en 1824 par le géomètre

Extrait du croquis et relevé sur place établi en 1824 par le géomètre

Extrait du procès verbal de délimitation du territoire établi en 1824 par le géomètre en chef du département

Extrait du procès verbal de délimitation du territoire établi en 1824 par le géomètre en chef du département

aucun pont n'existait à cette date comme le confirme les devis et plan pour la construction d'un pont en 1840
extrait du devis supplémentaire fait en 1839, il semble que le devis initial prévoyait un pont en bois, finalement un pont en granit et pierres de Beauchamps a dû être construit.

 

un passage à gué sur l' Airou au moulin des Planches vers 1824
projet de construction du pont des Planches

sur le chemin vicinal n°80

extrait du devis supplémentaire du 5 novembre 1839

..............attendu que le volume d'eau augmente chaque année, produit un gué de plus en plus dangereux ,

.............attendu que l'ouverture du dit chemin va incessamment avoir lieu,

.............attendu que pour arriver à la rivière, il y a deux pentes énormes qu'on ne pourrait descendre sans des remblais considérables,

vu l'invitation faite par messieurs les maires des communes intéressées,

vu le devis primitif et conçu en ces termes...............couvert en tablettes de moellons d'une épaisseur de 10 cm qui seraient pris aux carrières de Beauchamps, aussi que tout celui qui entrera dans la construction du dit pont..............les madriers pour couvrir ce pont seront en pierre de taille, ils auront une longueur de 2,60 mètres sur une largeur de 0,42 mètre et une épaisseur de 0,30 m chacun, ils seront de bonne qualité de couleur bleuâtre sans veine ni nœuds défectueux, ces madriers seront taillés à la grosse pointe, de manière qu'ils soient bien joint les uns contre les autres, afin qu'ils reposent bien solidement sur les murs dans lesquels ils seront enclavés et formeront corps avec la maçonnerie pour assurer leur stabilité, les quatre madriers de tête seront échantillonnés sur 0,30 m d'épaisseur et seront piqués à la pointe fine des parties vues,..................20 madriers en pierre de taille, le parapet du pont d'une épaisseur de 0,40 m,d'une hauteur de 1,50 m et d'une longueur de 6,114 m ...............200 mètres cube de remblais tant aux abords que sur le pont...............

devis travaux supplémentaires fait et rédigé par l'agent voyer de la circonscription de La Haye Pesnel , le 12 avril 1840

 

 

un passage à gué sur l' Airou au moulin des Planches vers 1824
un passage à gué sur l' Airou au moulin des Planches vers 1824
un passage à gué sur l' Airou au moulin des Planches vers 1824
un passage à gué sur l' Airou au moulin des Planches vers 1824

on voit sur les photos que le principe de construction a été conservé ( les madriers en pierre de taille auront une longueur de 2,60 mètres sur une largeur de 0,42 mètre ),

on peut supposer que la largeur de l'ouvrage a été adaptée au passage croissant des véhicules. ( renforcé par des tirants métalliques )

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article