Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le tanu de raymond

le tanu de raymond

histoire de la commune de Le Tanu , département de la Manche

réquisitions pour la guerre franco-prussienne de 1870 à 1871

avancées prussiennes en 1870

avancées prussiennes en 1870

le 15 février 1871, le conseil municipal réuni sous la présidence de Mr Allain maire,

lequel a exposé que le sieur Anquetil Isidore, cultivateur au village de la Vesvalière,

a le 7 Janvier dernier, fourni pour le gouvernement de la défense nationale et pour le compte de la commune les objets suivants réquisitionnés et estimés par une commission nommée à cet effet :

_une jument sous poil bai âgée de 6 ans        300 francs

_équipement complet de la dite jument             50 francs

_une voiture estimée                                         80 francs

_une bâche                                                       20 francs

_1/2 hectolitre d’avoine                                       6 francs

                                                                total 456 francs

que la commune par l’organe de ses conseillers s’est engagée à payer au sieur Anquetil

                                                                                           Le Maire : Allain

le lundi 13 mars, l’intendance militaire venait de renvoyer le cheval

et la voiture fournie le 7 janvier 1871,

le conseil décide que ces objets seront vendus aux enchères dimanche prochain

à 3 heures du soir,                                   sources AOM ; archives municipales

La guerre franco-allemande, parfois appelée guerre franco-prussienne

ou guerre de 1870,

est un conflit qui oppose, du 19 juillet 1870 au 28 janvier 1871, la France et une coalition d'États allemands dirigée par la Prusse et comprenant les vingt-et-un autres États membres de la confédération d' Allemagne du nord ainsi que le royaume de Bavière, de Wurtemberg et le grand duché de Bade.

Le 19 juillet 1870, l’Empire français déclare la guerre au royaume de Prusse.

Les hostilités prennent fin le 28 janvier 1871 avec la signature d’un armistice.

on peut supposer que ces réquisitions sont faites pour alimenter l’armée de la Loire

Après la défaite de Loigny et la réoccupation d'Orléans par les Allemands le 4 décembre, l'armée de la Loire se trouve séparée en deux groupes. Gambetta décide alors de réorganiser ses troupes en deux armées. Le général d'Aurelle de Paladines est écarté.

D'une part, les 15e, 18e et 20e corps sont regroupés pour constituer l'armée de l'Est, dont le commandement est confié au général Bourbaki, installé à Gien et Salbris. Il a pour mission de se porter au secours de Belfort qui résiste aux Allemands.

D'autre part, les 16e et 17e corps, commandés par le général Chanzy installé à Beaugency, deviennent alors la deuxième « armée de la Loire ».

La deuxième armée de la Loire tient alors tête aux Prussiens à Josnes et Villorceau les 7 et 8 décembre, puis à Fréteval et Château-du-Loir (Sarthe) les 14 et 15 décembre. Bien que renforcée par le 21e corps du général Jaurès, elle perd la bataille d'Auvours au sud-est du Mans les 11 et 12 janvier 1871. Les combats continuent à Sillé-le-Guillaume (Sarthe) le 15 janvier et à Saint-Melaine près de Laval le 18 janvier. L'armée se retranche alors derrière la Mayenne, avec le 19e corps, nouvellement créé, jusqu'à l'armistice du 28 janvier 1871, signé par le gouvernement provisoire. Cependant, le 27 janvier, le 25e corps du général Pourcet réoccupe une partie de Blois. Pendant l'armistice, on organise le 26e corps, constitué à Lyon, qui se transporta, incomplet, à Poitiers.

Le 14 mars 1871, l'armée de la Loire est dissoute.

Source Wikipédia

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article