Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le tanu de raymond

le tanu de raymond

histoire de la commune de Le Tanu , département de la Manche

la Gestapo à La Vesvalière

arrestation de Hippolyte Lemare

arrestation de Hippolyte Lemare

Le 23 janvier 1944 à 10 h 30

Ce dimanche matin, une voiture Citroën traction avant traverse La Vesvalière, venant du bourg, et se dirige vers la Haye Pesnel, trois hommes à bord ; la Gestapo,

elle passe devant la ferme Lemare sans s’arrêter mais dépose l’un des hommes un peu plus loin au premier petit chemin à droite, celui-ci traverse un champ puis le plant de pommiers pour aller se placer derrière la maison, pendant ce temps la voiture va faire demi tour pour venir se ranger cette fois devant l’entrée de la ferme, les deux hommes en descendent et se dirigent vers la maison,

Hippolyte Lemare qui s’y trouve ne se trompe pas, c’est bien lui qu’on vient chercher,

il se croit sauvé en utilisant la porte arrière, mais celui qui était chargé de l’en empêcher est armé, alors pas question de fuir, les deux autres étant entrés par l’avant,

Le temps de prendre quelques effets personnels et en voiture direction Saint Lo,

Enfermé à la prison de Saint Lo à la Feldkommandantur , il devait en être libéré au cours du bombardement du 6 juin en échappant miraculeusement à la mort,

le pourquoi de cette arrestation, sans doute son appartenance au parti communiste français puisqu’il s’était présenté aux élections législatives de 1936 sous l’étiquette de ce parti politique,

Raymond Martin

avec le tracé des parcelles, on retrouve le petit chemin existant à l'époque , document Géoportail

avec le tracé des parcelles, on retrouve le petit chemin existant à l'époque , document Géoportail

4 – Avril 1944 - action de la Gestapo Exemple d'intervention de la Gestapo

Avant de poursuivre, il est nécessaire de donner quelques indications sur l'organisation de la répression allemande à cette époque. A côté de l'organisation militaire allemande départementale - la Feldkommandantur - la police allemande chargée de la répression contre la Résistance - la Gestapo - était assistée par une section de police du parti nazi qu'on appelait le S.D. (Sicherheitsdienst). Ce S.D., qui avait intégré des Français, est décrit de façon détaillée dans une note d'une organisation résistante, le S.N.A., sous la signature " Ancel " (1er avril 1944) :

- " Type de la plus basse police qu'on puisse trouver.

- " Constituée en grande partie par les plus mauvais éléments des différents partis politiques pro-allemands. Ces individus sont presque tous des anciens prisonniers de droit commun n'ayant pas terminé leur peine, mais extraits de prison pour faire cette besogne honteuse. "

Jean-Hérold Paquis, éditorialiste à Radio-Paris alors sous contrôle allemand, avait lui-même subi deux condamnations : pour abus de confiance et escroquerie.

Leur rôle essentiel, délégué par la Gestapo, consistait à faire entrer des " moutons " dans les groupes de Résistants.

extrait de "la résistance dans le bocage"      http://beaucoudray.free.fr/bocage.htm

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article