Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le tanu de raymond

le tanu de raymond

histoire de la commune de Le Tanu , département de la Manche

Jeanne, Marie, Eléonore, Genevieve, Juliette, des danseuses de tango ?

grosse cloche, face côté nord

grosse cloche, face côté nord

grosse cloche 1920

inscriptions face sud :

SS Benoit XV étant pape

SG Mgr Guérard, évêque de Coutances

et d’Avranches  #

L’Abbé Eugène Sévalle, curé de Le tanu

Aimable Frémont, Maire

J’ai été nommée  Jeanne  Marie  Eléonore  Genevieve  Juliette

par Léonor Lebourgeois et Amanda Latouche,

J’ai été donnée par les habitants de la paroisse,

 

inscriptions face nord :

                                       Principaux donateurs

Jules Porêt adjoint au maire L et H Lebourgeois

A,m, et H Latouche Albert Guérin, Ernest Micouin

Félix Lebourgeois, J et M Bougon, M et R Allain

L et M Bellet, Edmond Bougon, Jules Dolley

François Gilbert, Famille Herpin, Edmond Micouin

Alberic Renault, Famille Sévalle

Melles Marie Chenu, Fernande Cossé, M et A Gourdel

                                                                         Cornille Havard à Villedieu

# voir extrait de Wikimanche au sujet de Mgr Guérard

photo en négatif

photo en négatif

Mgr Guérard, évêque de Coutances et Avranches de 1899 à sa mort.

C'est un évêque très actif : il réorganise les écoles de son diocèse et crée le denier du culte, pour son diocèse, du clergé. En 1905, il bénit l’établissement scolaire coutançais qui porte toujours son nom. C’est à l’origine un collège pour jeunes filles.

À ce sujet, voici un petit « communiqué de presse de Mgr Guérard » publié dans Le Mortainais qui montre que les temps ont vraiment beaucoup changé ! Dans un communiqué qu’il vient d’adresser aux fidèles du diocèse de Coutances au sujet des fêtes profanes, Mgr Guérard est amené à parler du tango. Il dit notamment que « cette danse est en elle-même souverainement dangereuse. Les catholiques doivent donc se l’interdire absolument, et les confesseurs la défendre. Un refus d’obéissance sur ce point entraînerait, par le fait même, un refus d’absolution »

En 1920, il interdit aux catholiques de s'adonner aux « danses lascives », spécialement le tango et le fox-trot.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article